© 2023 by Nature Org. Proudly created with Wix.com

Jacques Léger

RESPONSABLE DE FORMATION EN TRACTION ANIMALE,
 
Maraicher plein champ de métier pendant 20 ans, il a été aussi formateur pendant de nombreuses années en maraichage biologique et a enseigné la traction animale notamment dans le programme des Formations Bio à La Ferme Sainte Marthe en Sologne 


Originaire du Loir et Cher et né d'une famille traditionnelle de paysans, Jacques Léger grandit au rythme des travaux de la ferme.

 

Sa formation en mécanique l'amène à quitter le giron familial pour s'établir en région parisienne où il crée son entreprise et où il découvre les tumultes d'une époque résolument centrée sur le monde pétrolier.

 

De retour dans sa ferme familiale, il renoue avec sa passion pour la nature et les chevaux de trait.

 

La pression urbaine autour de la ferme familiale le restreint dans son expansion et le conduit à déplacer son unité maraîchère à la ferme de Cocagne où il enseigne le maraîchage à l'aide de la traction animale.

 

Dans le projet de créer une école de traction animale pour transmettre les savoirs faire qu'il a reçu et mis à l'ouvrage, il continue son parcours et développe une unité maraîchère sur la Ferme Sainte Marthe, alors centre de formation pilote en agriculture biologique crée par Philippe Desbrosses et relayée par l'association Intelligence Verte 

 

Aujourd'hui il participe à l'élaboration d'un nouveau projet de développement durable en Vendée dans le quel il souhaite transmettre à travers les formations Trait Maraicher son expérience et savoir faire en traction animale. 

« Après une carrière de mécanicien, j’ai souhaité revenir à une activité de maraîchage avec utilisation des chevaux de trait. Le retour à une agriculture respectueuse de la santé et de l’environnement s’inscrit dans une dynamique d’avenir. Le recours à la traction animale, plus respectueuse des sols, moins coûteuse et moins polluante que l’usage du tracteur permet d’aller encore plus loin dans cette démarche. L’agrobiologiste doit posséder une connaissance très pointue des plantes, des sols et des pathogènes. Quelques lycées agricoles commencent à développer des formations en ce sens. Utiliser les enseignements de la nature et récolter les fruits de son travail est une activité extrêmement valorisante. »